25 septembre 2008

BOLIVIE : DES MISSIONS JESUITES DE CHIQUITANIE A SANTA CRUZ

Samedi 12 juillet – Samedi 2 août  2008 :

C’est à la fin du 17ème siècle que les jésuites fondent San Ramon, San Javier,Conception, San Ignacio, Santa Ana (où après un surprenant concert de cloches à 4 heures du matin, nous assistons à la procession de Santa Carmen : les traditions sont vivantes et la foi fervente ), San Rafael et San José de Chiquitos ( dans l’ordre du périple et non de leur création ), lieux d’évangélisation, mais aussi centres économiques prospères, de protection et d’éducation des populations indigènes, persécutées par les colons. Quelques décennies plus tard, en 1767 précisément, les jésuites sont à ce point en conflit avec les colonisateurs, que le roi d’Espagne les expulse d’Amérique latine afin de remettre un peu «  d’ordre » dans ces régions (cf. le film Mission de Martin Scorsese).

Les villages ainsi créés ont gardé leur physionomie durant 3 siècles, mais c’est grâce à un architecte suisse Jésuite, Hans Roth, qu’ils ont retrouvé toute leur splendeur ; à partir des années 70, chaque église a été restaurée dans les traditions de matériaux et de savoir-faire de l’époque : déclarées Patrimoine Culturel de l’Humanité par l’Unesco en 1991, les missions boliviennes sont de toute beauté, de vrais havres de paix et de tranquillité.

TRINIDAD_ET_LES_MISSIONS_CHIQUITOS_101                   CONCEPTION_LES_MISSIONS_CHIQUITOS_045

Nous bivouaquons un soir  à Papayo, petit hameau d’un autre temps où les femmmes et les enfants vont chercher l’eau au puits et où l’on s’éclaire à la bougie et au feu ; nous y improvisons une soirée cinéma en plein air pour une quarantaine d’enfants et quelques mamans : Pocahontas et Tarzan, en  espagnol bien sûr, remportent un vif succès !!!

Après avoir réglé notre pseudo problème d’injection en changeant le filtre à gasoil (le moteur se coupait inopinément depuis plusieurs jours tant le filtre était encrassé : diesel cra-cra ou fond de cuve ….), sur les conseils de Julien et ses 2 filles Bolivianos-Belges, nous partons pour Aguas Calientes. Nous passons 3 jours très agréables en compagnie de Carla et Boris, Suisses-Allemands rencontrés à l’Oberland de la Paz, sur les bords de cette rivière « thermale » complètement incroyable dont les eaux cristallines avoisinent les 40°c au milieu des palmiers….TOP !!!!

SANY0021                  SANY0014       

      

A Santiago de Chiquitos, grande ballade sur les hauteurs de la serrania de Chiquitos (forêts à perte de vue) et à Roboré, nous passons la journée au Chorro San Luis, petite cascade aux eaux plus fraîches qu’il y a quelques jours !!

AGUA_CALIENTES_COCHABAMBA_025

Il nous reste 200 kilomètres de piste pour rallier Santa Cruz : nous attaquons avec un peu d’appréhension car plusieurs boliviens nous l’ont vantée comme étant « muy feo », à savoir vraiment moche (connaissant leur optimisme naturel, nous redoutons le pire !!).

Après 2 belles montées où plus d’un poids lourd patine dangereusement, nous restons bloqués 2 jours entiers dans un champ de tournesols : quelques heures de pluie ont en effet suffi à rendre la piste impraticable. Nous faisons les fonds de placards, et la ferme voisine nous dépanne de quelques oeufs et légumes, de pain frais pour le petit déjeuner : nous apprécions encore une fois la gentillesse des gens du campo.

Les plus surprenants sur cette piste sont sans aucun doute les Mennonites à l’allure « Petite maison dans la prairie », se déplaçant en voiture à cheval et vivant à l’ancienne, sans électricité ni eau courante et refusant toute technologie (ce sont les Amiches locaux). Ils parlent un dialecte proche de l’allemand et vivent pour la majorité d’entre eux à Colonia kilomètre 42.

Après un dangereux patinage sur les 500 derniers mètres de piste (un crétin a eu la bonne idée d’y vider sa citerne d’eau !), une immense file d’attente pour passer un pont à voie unique et donc en alternance (c’est la Bolivie dans toute sa splendeur !), nous nous garons pour quelques jours dans un parking gardé du centre ville de Santa Cruz : à nous la ville et ses plaisirs !!

Petit tour par le zoo, où l’anaconda que nous n’avons pas vu dans les Pampas, malade, est sorti de son aquarium pour être nourri de force d’un lapin entier : un peu ragoûtant mais c’est la nature !!!!

Autre divertissement : une petite séance cinéma dans un complexe ultra moderne à la Kinépolis, pour un Kung Fu Panda apprécié à l’unanimité !

18924678

Pour l’utilitaire, la subsistance et les travaux manuels (eh oui, ça nous manquait un peu et Barbie doit renouveler sa garde- robes !), nous trouvons notre bonheur dans l’immense marché de la Ramada.

Nous passons donc une belle semaine à Santa Cruz, grande ville dynamique qui double sa population tous les 8 ans, cœur économique du pays et foyer du mouvement indépendantiste des régions, qui divise tant les Boliviens à ce jour.

Posté par ODIC2010 à 00:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur BOLIVIE : DES MISSIONS JESUITES DE CHIQUITANIE A SANTA CRUZ

Nouveau commentaire